Religions

Eléments de Religion Comparative : Jésus dans le Coran et dans la Bible. Un MUST !!!

Les Chrétiens et les Musulmans aiment et respectent Jésus, fils de Marie (paix sur eux).

La question de la nature de Jésus (psl) est ce qui sépare les musulmans des Chrétiens.

Pour comparer les deux religions, on doit utiliser à la fois la Bible et le Coran tels qu’ils sont et regarder les dogmes qui ont été créés au fil des siècles par l’Eglise.

Nous allons donc voir ce que :
– le Coran dit de Jésus
– la Bible dit de Jésus

Jésus dans le Coran

1 – L’honneur rendu à Marie (Sourate 3 versets 36, 37 et 42 ; et sourate 5 verset 78).
Marie est appelée « soeur de Aaron ». Dans le Coran, « soeur de » et « frère de » signifient « descendant de ». Aaron, le frère de Moïse, était le premier représentant de la lignée des Israélites. Dans l’évangile de Luc, passage partie 1 passage 5, Elizabeth, la mère de Jean-Baptiste (psl), est appelée « fille de Aaron ». Elizabeth était une cousine de Marie (Luc 1:36). Si vous voulez d’autres passages du Coran ou les termes « frère de » et « soeur de » sont utilisés pour dire « descendant de », voir les versets suivants : S7 v65, v73 et v85 ; S11 v50, v61, v84 ; S27 v45 et S29 v36.

2 – Jésus est né Miraculeusement (S3 v35-37).
Comparer ce verset avec les versets sur Adam (S3 v59) et sur Jean-Baptiste (S19 v1-9). Pour dire que la naissance miraculeuse de Jésus n’est pas signe de divinité.

3 – Jésus est Le verbe de Dieu (S3 v39 et v45, S4 v170)
Le « verbe » n’est pas le « logos » ou la deuxième personne de trinité. C’est la commande de Dieu « Koune ! » ou « Soit ! ». Voir S2 v117, S3 v47 et v59, S6 v73, S16 v40, S19 v35, S36 v82, S40 v68. Le « verbe » d’Allah est utilisé entre autres dans S8 v7, S18 v109, S31 v27.

4 – Jésus a reçu le Souffle divin (S4 v171)
Les autres humains ont aussi reçu le souffle divin (S15 v29, S32 v9 et S38 V72)

5 – Jésus est honoré sur Terre et dans l’Au-Delà
Jésus est proche d’Allah (S3 v45) comme d’autres personnes (S33 v69, S56 v11, S83 v21 et v28)

6 – Jésus est né pur (S19 v19)
De même pour Jean-Baptiste (S19 v13). Et selon l’Islam, tous les enfants naissent purs.

7 – Jésus a été renforcé par le Saint Esprit (S2 v87 et v253, S5 v113)
Saint Esprit est l’Ange Gabriel, l’ange de la Révélation (S16 v102).

8 – Jésus a accompli des Miracles
avec la permission d’Allah (S3 v49, S5 v113 et v115-118)

9 – Les enseignements de Jésus
Jésus a enseigné la même chose que les autres prophètes : le Monothéisme Pur, n’adorer qu’Allah (S2 v135-136, S5 v119-120, S43 v63-64).

10 – La mission de Jésus
Jésus n’a été envoyé qu’aux Israélites (S3 v49, S5 v75, S61 v6).

11 – Jésus a rejeté toute forme d’adoration autre que celle d’Allah
Jésus est contre ceux qui adorent Marie (S5 v119-120), contre ceux qui le prennent pour Dieu (S5 v75) et ceux qui croient en la Trinité (S5 v76, S4 v171).

12 – Jésus a été rejeté par les Israélites (S5 v81 et v113, S3 v52).

13 – Jésus n’a pas été crucifié mais a été élevé au Ciel par Allah (S4 v157).
a) en fait, « il leur est apparu » que Jésus fût crucifié.
b) Son statut de prophète n’est pas important ici car d’autres prophètes avaient été tués avant (S2 v61, S3 v21 et v112, S5 v73).
c) les termes « Moutawaffika » dans S3 v55 et « Tawaffaytani » dans S5 v120 se réfèrent à « compléter » sa (Jésus) mission sur terre. Le mot « Tawaffi » est utilisé autre part dans le Coran pour des conditions autres que la Mort (S6 v60, S39 v42).
d) Les références à la mort et à la résurrection de Jésus (S19 v33) doivent être comprises dans le sens de S4 v157. Ils se réfèrent donc à la future mort de Jésus et à sa résurrection le Jour du Jugement. Les termes identiques sont utilisés à propos de Jean-Baptiste (S19 v15). De nombreux hadiths viennent confirmer cela.

14 – Jésus a predit la venue du dernier prophète, Mouhammad (S61 v6, S7 v157).
 
 

Jésus dans la Bible

Nulle part dans l’Ancien testament n’existent les termes ou idées de « Trinité » et de « Dieu incarné ».

Dans le Nouveau Testament, il n’existe aucune affirmation claire et non-contredite où Jésus affirme être Dieu.

Il y a cinq bases sur lesquelles les Chrétiens s’appuient pour affirmer que Jésus est Dieu

1 – Les Dires des Gens
Beaucoup de personnalités ont été prises pour des dieux sans jamais l’avoir cherché. Les dires d’une ou plusieurs personnes ne suffisent pas pour prouver la divinité d’une personne. De plus, beaucoup de témoins,
beaucoup de paroles sont des métaphores et ne peuvent pas être prises au premier degré.

2 – Jésus aurait clamé sa Divinité

Première réponse à ce pseudo-argument :

D’un côté, la plupart des passages où Jésus semblent clamer divinité sont des passages métaphoriques ne devant pas être pris au premier degré. Voici quelques exemples :

a) « Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6). Ce passage s’applique pour tous les prophètes en leurs temps. Chaque prophète était la seule Voie à son époque.

b) « Moi et le Père sommes un » (Jean 10:30). « Un » signifie ici que l’objectif de Jésus et celui de Dieu ne forment qu’un. Le « un » ne représente donc pas le chiffre 1. Voir (Jean 17:11) et (Jean 17:20-23).

c) « Celui qui m’a vu a vu le Père » (Jean 14:9). « Voir » ici signifie connaître car Dieu ne peut pas être vu. (Exode 33:20, Jean 1:18, Jean 5:37, Jean 14:7).

d) « Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis. » Jésus était connu de Dieu car Dieu connaît tout et nous connaît avant même qu’Il ne nous crée. Notez que Jésus n’a pas dit « J’existais ».

e) Jésus a laissé les gens l’adorer. (Matthieu 14:33). L’adoration ici signifie plutôt amour (exemple : adorer quelqu’un c’est l’aimer). Jésus, lui, adorait Dieu (Luc 5:16).

f) Jésus était appelé « Fils de Dieu ».
Adam aussi (Luc 3:38), Ephraïm aussi (Jérémie 31:9), Jacob aussi (Exode 4:22), David aussi (2 Samuel 7:14), Salomon aussi (1Chroniques 22:10). Plus d’un prophète fût appelé « premier né » (par exemple : Abraham, Jacob, David). Voir par exemple Psaumes 2:7. « Fils unique » n’est jamais utilisé au sens propre dans la bible (Genèse 22:2). « Fils de Dieu » est aussi utilisé ailleurs dans la bible (Genèse 6:2, Deutéronome 14:1, Osée 2:1).

g) Jésus appelait Dieu « Père » et « Abba ».
Mais Jésus appelait aussi Dieu « Mon Père et votre Père » (Jean 20:17). D’autres personnes dans la bible appellent Dieu « Abba » (Romains 8:15, Galatiens 4:6).

h) Jésus était appelé « Messie ».
Messie signifie celui qui a été oint. David (Psaumes 2:2) et Cyrus (Esaïe 45:1) étaient aussi appelés « oint ». Curieusement ils ne furent pas appelés « Messie ».

i) Jésus était appelé « Libérateur ».
Joachaz aussi était appelé « libérateur » (2 Rois 13:5). De même pour plusieurs autres personnes (Abdias 21 et Néhémie 9:27).

j) Jésus était appelé « Seigneur ».
Seigneur ne signifie pas nécessairement Dieu. Le terme Seigneur est utilisé dans le Nouveau Testament pour dire « Maître » ou « Professeur ».

k) Jésus était rempli de l’Esprit-Saint.
Jean-Baptiste aussi (Luc 1:15), de même pour Barnabas (Actes 11:24).

l) Jésus a dit que ses mots ne mourront pas.
Jésus a aussi dit que ce qu’il dit n’est pas de lui mais du Père (Jean 14:24).

m) Jésus dit que toute l’Autorité lui a été donnée.
Jésus a aussi dit que Celui qui lui a donné l’Autorité est plus grand (=Dieu).

n) Jésus a été appelé « Mon Seigneur et mon Dieu » (Jean 20:28).
Cette expression est due à la joie intense de la personne. C’est comme quand on dit « Mon Dieu ! » chaque fois qu’on est étonné ou surpris. La distinction entre Seigneur et Dieu est faite dans le1er Epître aux Corinthiens 8:6.

o) Les Juifs ont essayé de le lapider pour blasphème (Jean 10:29-33).
Les Juifs étaient prêts à s’attaquer à lui pour n’importe quelle raison, quelque soient ses paroles. Ils le considéraient comme un faux messie. La réponse de Jésus est édifiante (Jean 10:34).
Dans Psaumes 82:6, les humains sont appelés dieux, de façon allégorique. Moïse fût envoyé en tant que « Dieu » chez Pharaon (Exode 7:1).
 

Deuxième réponse à ce pseudo-argument :

Jésus a toujours insisté sur le fait qu’il adorait Dieu et qu’il était son serviteur.
Voici quelques exemples :

a) Jésus ne fit rien de son propre chef (Jean 5:30, Jean 14:31, Matthieu 20:23).

b) Jésus ne parle pas de son propre chef (Jean 14:10, Jean 8:28-29).

c) Jésus dit que le Père est plus grand que lui (Jean 14:28).

d) Jésus fût tenté (Matthieu 4:1-11), alors que Dieu ne peut pas être tenté (Epître de Jacques 1:13).

e) Jésus dit qu’il n’avait aucune connaissance du Jour et de l’Heure et que seul le Père sait (Matthieu 24:36, Marc 13:32).

f) Jésus croissait en sagesse et physiquement (Luc 2:21, Luc 2:52), alors que Dieu ne change jamais.

g) Jésus n’acceptait pas qu’on l’appelle « Bon » et disait qu’il n’y a de bon que Dieu seul (Marc 10:18).

h) Jésus priait Dieu (Marc 14:32, Luc 5:16).

i) Jésus disait de lui qu’il était un prophète (Luc 13:33-34).
D’autres l’appelaient aussi prophète (Luc 7:16, Luc 24:19, Jean 6:14, Epître aux Hébreux 3:1).
Jésus était aussi appelé « serviteur » de Dieu (Actes 3:13, Actes 4:27, Actes 4:30, Matthieu 12:18).

j) Jésus a fait la distinction entre lui et le Père (Matthieu 23:8-10).

k) Jésus se nommait « fils de l’homme » (par exemple : Matthieu 8:20).
Jésus est décrit comme un homme à qui Dieu a rendu témoignage devant les hommes par ses miracles (Actes 2:22).
Alors qu’il est appelé « Fils de Dieu » environ 68 fois dans la bible, Jésus n’est jamais appelé « Dieu le Fils » dans cette même bible. La différence entre ces deux expressions est exactement la différence entre le prophète Jésus historique et l’image du Christ créée par l’église.
 

3 – Les Miracles de Jésus

Ses miracles prouverait sa divinité.

Première réponse à ce pseudo-argument :

Jésus a admis que tous ses pouvoirs ne venaient pas de lui mais que tout venait de Dieu (Jean 5:30, Jean 14:31).

Deuxième réponse à ce pseudo-argument :

Tous les miracles accomplis par Jésus ont aussi été accomplis avant par d’autres prophètes.

a) Jésus est né sans père (Epître aux Hébreux 7:3).

b) Jésus a nourri des foules (2 Rois 4:42-44).

c) Jésus a marché sur l’eau : Moïse aussi (Exode 14:22).

d) Jésus a guéri les lépreux et l’aveugle : d’autres aussi l’ont fait (2 Rois
5:14, 2 Rois 6:17, 2 Rois 6:20, Actes 3:7, Actes 5:15-16).

e) Jésus a ressuscité les morts : d’autres aussi l’ont fait (1 Rois 17:22, 2 Rois 4:34, 2 Rois 13:21, Ezéchiel 37:1-14).

f) Jésus a chassé les démons : Jésus dit que d’autres aussi peuvent le faire (Matthieu 7:22, Matthieu 12:27, Luc 11:19).

g) Jésus a ressuscité : d’autres aussi l’ont fait (Ezéchiel 37:1-14).

h) Jésus est monté au Ciel : d’autres prophètes aussi y sont monté (Genèse 5:24, Epître aux Hébreux 11:5, 2 Rois 2:11-12).
Ce qui semble contradictoire avec Jean 3:13.
 

4 – Le Concept du Salut

a) Nécessité de croire qu’Adam était initialement parfait et que chaque homme devra rendre des comptes pour les péchés qu’Adam et Eve ont commis. Ceci est en totale contradiction avec Deutéronome 24:16, Ezéchiel 18:20 et Matthieu 7:2.

b) Nécessité de croire que du sang doit être versé pour qu’il y ait pardon. Ceci est en contradiction avec Osée 6:6, Psaumes 30:10,  Psaumes
51:15-21 et Matthieu 9:13.

c) Les sacrifices faits par les Israélites et par Abraham n’ont rien à voir avec le concept de « Dieu crucifié ».

d) Qui est mort sur la Croix ? Jésus, l’homme ou Jésus, le Dieu ?
Dieu ne peut pas mourir et la mort d’un seul homme ne peut pas racheter les péchés de tous les hommes.

e) La miséricorde et la justice de Dieu peuvent coexister sans avoir besoin de verser du sang. Dieu est Le Plus Miséricordieux et Le Plus Pardonneur.
 

5 – Le Mystère et l’Expérience Personnelle

a) L’expérience personnelle seule n’est pas un indicateur de la Vérité. Sinon les personnes des autres religions aussi pourraient dire qu’ils possèdent la Vérité. De même pour les personnes faisant partie de sectes et qui s’y sentent bien. « Sentir » Jésus autour de soi ne veut donc rien dire.

b) Il y a une différence entre une chose possible mais pas totalement comprise et une chose créée par l’homme contenant des dogmes incompréhensibles et des propos contradictoires.

c) Pourquoi accepter les interprétations faites par des hommes quand toutes les preuves sont la pour dire que Jésus était extraordinaire mais seulement humain ? Pourquoi changer la religion de Jésus en une religion à propos de Jésus ?

Conclusion

a) L’Ancien Testament  nous met en garde contre toutes sortes d’associationnisme, c’est-à-dire d’associer quelqu’un à Dieu.

b) Jésus a dit la même chose et a appelé le Père « Mon Dieu » (Jean 20:17).

c) C’est seulement à travers la dernière révélation divine, le Coran, que toute confusion peut être éliminée et que le pur monothéisme réapparaît.

Source : « Jesus in the Qur’an and the Bible » by Jamal Badawi
             Bible Louis Segond, nouvelle édition de Genève 1979

Il n’y a de Puissance ni de Force qu’en Allah.
Wassalamou Alaikoum,
Abdurrachid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer