Aimer Jésus

Paul de tarse, le faux apôtre à l’origine du christianisme

L’étude du christianisme antique ne peut se faire sans étudier la vie de Paul de tarse, celui que Michael Hart classe en sixième position parmi « Les 100 personnes les plus influentes de l’histoire », ou celui que Thomas Jefferson, Troisième président des états unis qualifie comme « Le premier corrupteur des doctrines de Jésus« . L’étude de la vie de Paul n’est pas une entreprise facile. Saul (ou Saint Paul), le natif de tarse parait tour à tour comme un penseur génial qui a su faire dégager le christianisme des griffes du judaïsme, un corrupteur de la pure pensée de Jésus, celui qui l’a hellénisée et trahie…

Paul de tarse
« De cette bande de dupes et d’imposteurs , Paul était le grand coryphée  et le premier corrupteur des doctrines de Jésus » [Thomas Jefferson, The writings of Thomas jefferson]

Paul, le vrai fondateur du christianisme

Saint Paul
Figure de Paul de Tarse

James D. Tabor est Directeur du département d’études religieuses de l’Université de Caroline du Nord à Charlotte où il enseigne depuis 1989.
Il écrit son livre « Paul et Jésus :comment l’apôtre a transformé le christianisme » ou il décrit comment l’apôtre Paul de tarse a complétement transformé la foi de jésus en ce qui est appelé aujourd’hui le christianisme . Il affirme en introduction de son livre :

Comme nous le verrons, une telle compréhension de la foi chrétienne, confessée par des millions chaque semaine dans les offices religieux du monde entier, provient des expériences et des idées d’un seul homme – Saul de Tarse, mieux connu sous le nom d’apôtre Paul – et non de Jésus lui-même, ou de Pierre, Jean ou Jacques, ou de l’un des apôtres originaux que Jésus a choisis de son vivant. Et de plus, je soutiens qu’il y avait une version du « christianisme avant Paul », affirmée à la fois par Jésus et ses disciples originaux, avec des principes et des affirmations tout à fait opposés à ceux de Paul.

C’est le christianisme perdu et oublié de Jacques le frère de Jésus, chef du mouvement après la mort de Jésus, et le christianisme de Pierre et de tous les apôtres. En d’autres termes, le message de Paul, qui a créé le christianisme tel que nous le connaissons, et le message de Jésus historique et de ses premiers disciples, n’étaient pas les mêmes. En fait, ils étaient fermement opposés les uns aux autres avec peu de points communs au-delà du nom de Jésus lui-même. Découvrir comment un tel état de choses s’est produit a été la quête, ainsi que l’aventure, de ma vie.

Paul and Jesus: How the Apostle Transformed Christianity by James D. Tabor

Il ne s’agit pas d’une opinion extrême propre à James Tabor, mais d’une opinion partagée par plusieurs spécialistes du nouveau testament . Gerd Lüdemann, est un universitaire et historien allemand du Nouveau Testament Il a enseigné ce sujet depuis 1983 à la Faculté de théologie de l’Université de Göttingen, il a écrit un livre intitulé « Paul le fondateur du christianisme » ou il explique que Paul n’a pas seulement influencé grandement le christianisme, mais qu’il est le fondateur du christianisme tel que nous le connaissons aujourd’hui .

On trouve cette même vision de Paul chez des spécialistes plus anciens , comme Ferdinand Christian Baur(1792-1860) fondateur et dirigeant de la (nouvelle) école de théologie de Tübingen, Baur soutenait que le christianisme du deuxième siècle représentait la synthèse de deux thèses opposées : le christianisme juif (christianisme pétrinien) et le christianisme païen (christianisme paulinien). Ou encore Jeremy Bentham(1748,1832) qui écrit son livre « Non Pas Paul Mais Jésus » ou il soutient les œuvres de Paul contredisent même les enseignements du Christ. Ce débat se poursuit depuis, avec Adolf Deissmann (1866–1937) et Richard Reitzenstein (1861–1931) mettant l’accent sur l’héritage grec de Paul et Albert Schweitzer soulignant sa dépendance au judaïsme.

La victoire littéraire de Paul dans le nouveau testament

Nouveau testament
Sur les 27 livres du Nouveau Testament, 13 ou 14 sont traditionnellement attribués à Paul

Le fait que Paul ait emporté la bataille contre les apôtres de Jésus et les judéo-Nazaréens se manifeste dans le nouveau testament reconnu par l’église paulinienne , James tabor affirme que « Le triomphe de Paul est presque entièrement une victoire littéraire, renforcée par une orthodoxie théologique émergente soutenue par le pouvoir politique romain après l’époque de l’empereur Constantin (306–37 après JC). »[Paul and Jesus:James D. Tabor] , le nouveau testament est un écrit pro-Paul écrit à moitié par Paul :

Bien que saint Paul ne fût pas l’un des 12 premiers apôtres de Jésus, il fut l’un des contributeurs les plus prolifiques au Nouveau Testament. Sur les 27 livres du Nouveau Testament, 13 ou 14 sont traditionnellement attribués à Paul, bien que seulement 7 de ces épîtres pauliniennes soient acceptées comme étant entièrement authentiques et dictées par saint Paul lui-même. La paternité des autres est débattue, et on pense généralement qu’elles proviennent de disciples contemporains ou ultérieurs écrivant au nom de Paul.

Encyclopedia Britannica St. Paul’s Contributions to the New Testament

Maintenant, la lecture simpliste du nouveau testament amènera à dire qu’il y a des évangiles décrivant la vie de jésus et qu’ensuite il y a eu les écrits de Paul, mais cette lecture est contraire aux données historiques :

Nous devons nous rappeler que le nouveau testament, tel que nous l’avons, est beaucoup plus dominé par Paul qu’il n’y paraît à première vue. en le lisant, nous rencontrons les quatre évangiles, dont Jésus est le héros, et ne rencontrons Paul en tant que personnage tant que nous ne nous embarquons pas dans le récit post-jésus des Actes. puis nous entrons enfin en contact avec Paul lui-même, dans ses lettres. Mais cette impression est trompeuse, car les premiers écrits du nouveau testament sont en fait la lettre de Paul qui ont été écrites vers 50è60 après JC, tandis que les évangiles n’ont pas été écrits jusqu’à la période 70-110 après JC. cela signifie que les théories de Paul étaient déjà avant les écrivains des Évangiles et ont coloré leurs interprétations des activités de Jésus. Paul est en un sens présent dès le tout premier mot du nouveau testament.

The Mythmaker: Paul and the Invention of Christianity De Hyam Maccoby

Bien que de nombreuses lettres du Nouveau Testament aient été écrites par Paul, la plupart des érudits qui les ont étudiées sont parvenus à la conclusion que seulement sept des lettres ont été écrites par Paul lorsqu’il vivait au début du Ier siècle, entre 20 et 30 ans après le départ de Jésus. D’où viennent les autres lettres ? Ils ont été écrits par d’autres personnes au nom de Paul à la fin du Ier et au début du IIe siècle. Les sept lettres authentiques ou « incontestées » de Paul, dans l’ordre chronologique approximatif, sont les suivantes :

  • 1 Thessaloniciens
  • Galates
  • 1 Corinthiens
  • 2 Corinthiens
  • Philémon
  • Philippiens
  • Romains

Qui est Paul

Tarse

Carte avec l’emplacement de la ville historique Tarse en Turquie

Paul est né à Tarse (dans l’actuelle Turquie), alors capitale de la province romaine de Cilicie, sur la côte sud de l’Asie Mineure. Si l’on sait que Paul est né à Tarse, on ne peut pas par contre fixer avec précision sa date de naissance. On opte généralement pour la période de 2 à 10 après J.C. Ac. 7:58 parle de lui, au moment du martyre d’Étienne comme d’un jeune homme.

On peut supposer que son père était tisserand ou fabricant de tentes, comme il le sera lui-même. Sa famille était vraisemblablement assez aisée, car elle a pu recevoir la citoyenneté romaine. Elle appartient à la diaspora, qui constitue une dimension très importante de la réalité juive de l’époque. 

Formation

Alors qu’il était encore assez jeune, il a été envoyé à Jérusalem pour recevoir son éducation à l’école de Gamaliel, [Actes 22: 3] l’un des professeurs les plus notés de la loi juive de l’histoire.

Les Pharisiens
Les pharisiens constituent un groupe religieux et politique de Juifs fervents apparu avec les sadducéens et les esséniens en Palestine lors de la période hasmonéenne vers le milieu du iie siècle av. J.-C

Bien que nous sachions de sa biographie et des Actes que Paul pouvait parler et parlait l’hébreu, les spécialistes modernes suggèrent que le grec Koine était sa langue maternelle. Dans ses lettres, Paul s’est fortement inspiré de sa connaissance de la philosophie stoïcienne, utilisant des termes et des métaphores stoïciens pour aider ses nouveaux convertis païens dans leur compréhension de l’Évangile et pour expliquer sa christologie.

Persécuteur des premiers croyants

Il assiste le Grand prêtre lors de la persécution des chrétiens hellénistes de Jérusalem. Ces hellénistes étaient les Juifs de la diaspora, parlant grec, au contraire des hébreux, chrétiens palestiniens, qui parlaient araméen. Un autre argument pour appuyer cette thèse : lors de la persécution les chrétiens de Jérusalem quittent la ville, mais pas les apôtres (Ac. 8:1). Ce texte voudrait dire que ce sont les chrétiens hellénistes qui quittent la ville, le groupe désigné par le mot apôtres désignant en fait la section hébraïque jointe aux apôtres. Ce sont d’ailleurs les Juifs hellénistiques qui seront les pionniers de l’évangélisation

Dans sa lettre aux Galates, il écrit : « Vous avez certes entendu parler de ma conduite jadis dans le judaïsme, de la persécution effrénée que je menais contre l’Église de Dieu et des ravages que je lui causais » (Ga 1, 13-14).

Paul était-il un vrai pharisien ?

Malgré le fait que Paul prétend être « pharisien fils de pharisien », certains pensent qu’il s’est approprié ce titre afin d’en tirer le plus grand bénéfice dans ses prêches , dans son livre « Le faiseur de mythes : Paul et l’invention du christianisme » , Hyam Maccoby stipule :

Paul n’a jamais été un rabbin pharisien, mais un aventurier d’une origine inconnue . Il était attaché aux sadducéens, en tant que policier sous l’autorité du grand prêtre, avant sa conversion à la croyance en Jésus. Sa maîtrise du genre d’apprentissage associé aux pharisiens n’était pas grande. il a délibérément déformé sa propre biographie afin d’augmenter l’efficacité de ses activités missionnaires.

The Mythmaker: Paul and the Invention of Christianity De Hyam Maccoby

Epiphane de Salamie , rapporte que les premiers chrétiens Ébonites croyaient que Paul était un Grec et que sa manœuvre dans le christianisme n’est que le résultat d’un cœur brisé :

«[Les Ébionites] déclarent qu’il était Grec […] Il monta à Jérusalem, disent-ils, et quand il y eut passé quelque temps, il fut pris d’une passion d’épouser la fille du prêtre. raison pour laquelle il est devenu un prosélyte et a été circoncis. Puis, quand il n’a pas réussi à obtenir la fille, il s’est mis en colère et a écrit contre la circoncision et contre le sabbat et la loi « –

Épiphane de Salamine, Panarion 30.16.6-9

La conversion de Paul

Le récit de conversion de Paul

Conversion de Paul
Révélation au Paul tel que racontée dans les actes par Luc

Voici un des trois récits de conversion de Paul qu’on retrouve dans les actes , dans ce récit , Paul raconte son histoire de conversion au Roi Agrippa:

C’est dans ce but que je me rendis à Damas, avec l’autorisation et la permission des principaux sacrificateurs. 13Vers le milieu du jour, ô roi, je vis en chemin resplendir autour de moi et de mes compagnons une lumière venant du ciel, et dont l’éclat surpassait celui du soleil. 14Nous tombâmes tous par terre, et j’entendis une voix qui me disait en langue hébraïque : Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ? Il te serait dur de regimber contre les aiguillons.

 15Je répondis : Qui es-tu, Seigneur ? Et le Seigneur dit : Je suis Jésus que tu persécutes. 16Mais lève-toi, et tiens-toi sur tes pieds ; car je te suis apparu pour t’établir ministre et témoin des choses que tu as vues et de celles pour lesquelles je t’apparaîtrai. 17Je t’ai choisi du milieu de ce peuple et du milieu des païens, vers qui je t’envoie, 18afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés.

Actes 26:12-17 ,

Un récit, Trois versions !

Conversion de Paul

On trouve trois récits de la conversion de Paul dans le livre des Actes (AC. 9 ; 22:4-21 ; 26:9-18), ces récits contiennent des contradictions assez flagrantes qui émettent des doutes sur l’authenticité de ces récits, d’autant plus que tout ces récits sont rédigés par le même auteur des Actes :

  • Quand Paul a vu la lumière il est tombé à la terre. Ses compagnons sont ils également tombés à la terre ? Oui (Actes 26:14) No (Actes 9:7)
  • Quand Paul était sur la route à Damas il a vu une lumière et a entendu une voix. Est-ce que ceux qui étaient avec lui ont entendu la voix ? Oui (Acts9:7) No (Acts22:9)
  • Ceux qui étaient avec lui ont vu quelque ont vu quelque chose ? Non (Acts9:7)Oui ils ont vu de la lumiere(Acts22:9)
  • La voix a-t-elle défini sur place les fonctions de quel Paul devaient être ? Oui (Actes 26:16-18) Non. La voix a commandé Paul d’entrer dans la ville de Damas et là il sera dit ce qu’il doit faire. (Acts9:7;22 : 10)

Luc aurait-il inventé ce récit de conversion ?

Luc le Physicien, disciple de Paul et Auteur probable de L’évangile selon Luc et du livre des actes

L’authenticité du récit est fortement liée à l’authenticité du livre des actes qui le contient :

« On sait mieux aujourd’hui que Luc, aussi bien dans son premier que dans son deuxième livre [des Actes], était d’abord un théologien du Fils de Dieu et de son Église, et que ses relations avec les « faits historiques » n’étaient pas aussi naïves qu’on le croyait


Michel Trimaille, « Que sait-on de Paul aujourd’hui ? », dans Pierre Geoltrain, Aux origines du christianisme, Gallimard / Le Monde de la Bible, 2000, p. 309.

Dans les épitres de Paul , il n’est nulle part question d’une histoire de conversion sur le chemin de Damas , Paul prétend avoir « vu le seigneur » mais il ne cite nulle part les circonstances de l’histoire racontée par Luc dans ses actes , c’est pour cela que certains spécialistes pensent que cette histoire aurait été inventée par Luc , l’auteur des actes , et qu’il serait inspiré entre autre des bacchantes .

Dans Actes 26:15, il est dit que Paul entend la voix de Jésus dire: «Saul! Saul! pourquoi me persecutes-tu? Il t’est dur de regimber contre les aiguillons » [pros kentra laktizein] . Uta Ranke-Heinemann, dans son livre « Putting Away Childish Things », page 163-9, affirme qu’il y a un parallèle entre les Bacchantes(Pièce de théatre de les bacchantes) , qui datent d’environ cinq cents ans avant les Actes.

Dans les Bacchantes , Dionysos, le dieu persécuté, dit au roi Penthée, son persécuteur : « Tu ne veux pas te laisser convaincre ni écouter mes paroles, Penthée. … plutôt que de m’irriter et de regimber contre l’aiguillon[pros kentra laktizein] » (ligne 794). Luc conserve la forme plurielle du nom «kentra» qui, tout en étant acceptables dans les Bacchantes, semble déplacée dans les Actes. Non seulement ces mots sont étonnamment similaires, mais Actes dit que Jésus a cité un proverbe grec à Paul en parlant l’araméen (« en hébreu »).

Paul l’autoproclamé apotre

La prétendue révélation

Image reconstituée de Paul de tarse
Image reconstituée de Paul de tarse

L’histoire de conversion de Paul est tout sauf un fait historiquement fiable , mais il n’en demeure moins qu’on a une certitude : Paul a bien prétendu avoir été contacté directement par Jésus et avoir reçu son évangile directement de Lui , en d’autres termes nous sommes devant une personne qui prétend avoir reçu un message divin :

Or je vous fais savoir, freres, que l’evangile qui a ete annonce par moi n’est pas selon l’homme. 12Car moi, je ne l’ai pas reçu de l’homme non plus, ni appris, mais par la revelation de Jesus Christ.

Galates 1:11-12

Ce nouveau « prophète » commence tout de suite à prêcher son message , loin de ceux qui ont réellement connu Jésus, Paul Affirme avoir prêché pendant 3 années après sa conversion , sans voir ni rencontrer aucun apôtre de Jésus , Les actes ne contredisent pas complètement cela car ils prétendent que Paul est allé immédiatement à Damas, mais ils négligent entièrement de mentionner l’intervalle de trois ans entre la conversion et la première visite de Paul à Jérusalem, donnant l’impression qu’il est allé à Jérusalem peu de temps après. sa conversion (Actes 9: 8, Actes 9:26).

Ensuite quand il part enfin à Jérusalem, son séjour ne dure que deux semaines , il ne rencontre que Pierre et Jacques le frère de Jésus et pas les autres apôtres :

De reveler son Fils en moi, afin que je l’annonçasse parmi les nations, aussitot, je ne pris pas conseil de la chair ni du sang, 17ni ne montai à Jerusalem vers ceux qui etaient apotres avant moi, mais je m’en allai en Arabie, et je retournai de nouveau à Damas.
18Puis, trois ans apres, je montai à Jerusalem pour faire la connaissance de Cephas, et je demeurai chez lui quinze jours; 19et je ne vis aucun autre des apotres, sinon Jacques le frere du Seigneur. 20Or dans les choses que je vous ecris, voici, devant Dieu, je ne mens point.21Ensuite j’allai dans les pays de Syrie et de Cilicie.

Galates 1 16-20

La prêche indépendante

Le fait qu’il puisse commencer à prêcher loin des apôtres de Jésus sous prétexte qu’il ait reçu une révélation est inconcevable , et il est certain que les apôtres de Jésus pensaient la même chose , on lit par ailleurs dans les pseudo clémentines , l’un des anciens textes chrétiens non reconnus par l’église , un écrit de l’apôtre Pierre qui s’adresse à celui qui prétend pouvoir prêcher suite à une spéciale « révélation » :

Et si notre Jésus t’est apparu aussi et que tu l’as connu en une vision et que tu l’as rencontré aussi en colère qu’un ennemi [rappel : Paul a eu sa vision alors qu’il était encore en train de persécuter les chrétiens ; Actes 9], cependant il ne t’a parlé que par des visions et des rêves ou des révélations extérieures. Mais quelqu’un peut-il acquérir la compétence d’enseigner à travers une vision ? Et si tu penses que c’est possible, pourquoi alors notre Maître a-t-il passé une année entière avec nous, alors que nous étions éveillés ? Comment pouvons-nous même être sûrs qu’il t’est bien apparu ? […] Mais si tu as été visité par lui pendant une heure et instruit par lui et de ce fait es devenu un apôtre, alors proclame ses mots, expose ce qu’il a enseigné, sois l’ami de ses apôtres et ne lutte pas avec moi qui suis son confident ; car tu as de l’hostilité à mon encontre, qui suis un roc solide, la pierre de fondation de l’Église (Homélies 17, 19).

Selon cet écrit, Pierre, et non pas Paul, est la véritable autorité pour interpréter le message de Jésus. Paul a corrompu la vraie foi fondée sur une brève vision qu’il a sans doute mal interprétée. Paul est donc l’ennemi des apôtres, non leur chef. Il est hors de la vraie foi, c’est un hérétique à bannir, non pas un apôtre devant être suivi.

Les enseignements de Paul

Paul Raconte son histoire devant le roi Agrippa

Dans toutes les vicissitudes qui suivent, on doit souligner que Paul
est, en fait, le premier hérétique « chrétien », et que ses enseignements –
qui sont devenus les fondations du Christianisme ultérieur – sont une
flagrante déviation de la forme « originale » ou « pure » louée par l’avant-garde … Eisenman a démontré que Jacques émerge comme le
conservateur du tronc original des enseignements, le défenseur de la
pureté doctrinale et de l’adhérence rigoureuse à la Loi. La dernière chose qu’il aurait pu avoir en tête, aurait été de fonder une « nouvelle religion ».
Mais c’était précisément de que Paul était en train de faire… Cependant,
comme les choses avaient transpiré, la tendance générale du nouveau
mouvement s’est graduellement agglutinée durant les trois siècles
suivants, autour de Paul et de ses enseignements. Ainsi, à l’horreur
posthume indubitable de Jacques et de ses associés, une religion
entièrement nouvelle était en fait née – une religion qui devait peu à peu
de moins en moins à voir avec ses fondations originelles

Baigent, Michael and Richard Leigh. 1993. The Dead Sea Scrolls Deception. Simon & Schuster. pp. 181–187

Les enseignements de Paul Vs ceux de Jésus

Les dix commandements
Les dix commandements

Quel serait la réaction de Jésus s’il venait à savoir ce que Paul avait fait aprés lui , jésus aurait certainement été outré par les doctrines que Le faux apotre avait introduit dans son message, L’historien Joel Carmichel rapport ces faits :

Nous sommes dans un univers loin de Jésus. Si Jésus est venu
« seulement pour accomplir » la Loi et les Prophètes ; s’il pensait que « pas
un iota, pas un point » ne « passerait hors de la Loi, » que le commandement cardinal était « Ecoutez, O Israël, le Seigneur Notre Dieu, le Seigneur est un, » et que « Nul n’est bon sauf Dieu » … Qu’aurait-il pensé du travail effectué par la main de Paul ! Le triomphe de Paul signifiait l’oblitération finale du Jésus historique ; il nous arrive embaumé dans le Christianisme comme une mouche dans l’ambre .

.Carmichael, Joel, M.A. 1962. The Death of Jesus.p. 270

Jésus Ordonne d’observer la loi :

Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 5.18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. 5.19 Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. 

Mathieu 5.17

Mais Paul rejette la loi

3.24 Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. 3.25 La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. 

galates 3.24

Jésus dit que le salut passe par la loi :

Et voici, un homme s’approcha, et dit à Jésus: Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle? 19.17 Il lui répondit: Pourquoi m’interroges-tu sur ce qui est bon? Un seul est le bon. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Lesquels? lui dit-il. 19.18 Et Jésus répondit: Tu ne tueras point; tu ne commettras point d’adultère; tu ne déroberas point; tu ne diras point de faux témoignage; honore ton père et ta mère; 19.19 et: tu aimeras ton prochain comme toi-même. 19.20 Le jeune homme lui dit: J’ai observé toutes ces choses; que me manque-t-il encore? 

Mathieu 19.16

Paul dit que personne ne se justifie par la loi :

Et que nul ne soit justifié devant Dieu par la loi, cela est évident, puisqu’il est dit: Le juste vivra par la foi.

Galates3.11

Jésus respecte le sabbat

Car le Fils de l’homme est maître du sabbat. 

Mathieu 12.8

Combien un homme ne vaut-il pas plus qu’une brebis! Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat. 

Mathieu 12.12

Mais Paul rejette sciemment le Sabbat et dit que c’est le culte des anges

2.16 Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats2.17 c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ. 2.18 Qu’aucun homme, sous une apparence d’humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu’il s’abandonne à ses visions et qu’il est enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles, 

Colossiens 2.16,18

Jésus dit que la loi ne tombe pas :

Il est plus facile que le ciel et la terre passent, qu’il ne l’est qu’un seul trait de lettre de la loi vienne à tomber.

 Luc 16.17

Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes. 

Mathieu 7.12

Paul considère maudit celui qui s’attache à la loi :

Car tous ceux qui s’attachent aux œuvres de la loi sont sous la malédiction; car il est écrit: Maudit est quiconque n’observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de la loi, et ne le met pas en pratique.

 Galates3.10

Jésus fut circoncis :

Le huitième jour, auquel l’enfant devait être circoncis, étant arrivé, on lui donna le nom de Jésus 

Luc 2.21

Paul rejette la circoncision

Voici, moi Paul, je vous dis que, si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien.

Galates5.2

Paul avait l’habitude de dire seigneur Jésus christ et dit que la foi est suffisante pour se justifier :

« notre Seigneur Jésus Christ  » voir toutes ses lettres

Et Jésus affirme que ce n’est pas ca le moyen d’entrer dans le royaume des cieux:

Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. 

Mathieu 7.21

Paul prêcha au nom de Jésus:

Au nom du Seigneur Jésus, vous et mon esprit étant assemblés avec la puissance de notre Seigneur Jésus,

Corinthiens 5.4

Et Jésus dit que beaucoup prêcheront en son nom, mais il les niera le jour de la résurrection:

Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. 

Mathieu 7.15

Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? 7.23 Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. 

Mathieu 7.22

Un docteur de la loi se leva, et dit à Jésus, pour l’éprouver: Maître, que dois-je faire pour hériter la vie éternelle? 10.26 Jésus lui dit: Qu’est-il écrit dans la loi? Qu’y lis-tu? 10.27 Il répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée; et ton prochain comme toi-même.

 Luc 10.25

Dans son livre « The Jesus Report » 1972 , Johannes Lehmann resume :

« Une large portion » du Nouveau Testament? Des 27 livres et épîtres, Paul
en a écrit 14 – plus de la moitié. Cela représente un levier littéraire d’ampleur afin d’hausser sa théologie au sommet. Concernant la perspective de Paul, « Il n’interroge pas ce qui a conduit à la mort de Jésus, il voit seulement ce que cela signifie personnellement pour lui. Il transforme un homme qui appelait les gens à la réconciliation avec Dieu, en un sauveur. Il transforme un mouvement juif orthodoxe en une religion universelle qui s’est heurtée, en fin de compte, au Judaïsme. »

4 Lehmann, Johannes. 1972. The Jesus Report p. 137.

Et pourtant, Paul n’a fait que commencer l’hérésie

Paul a peut être créé la base du christianisme, mais ce sont les Patriarches les moines et les Prêtres qui tout au long des années ont construit une multitude d’histoires sur cette base, des histoires que Paul lui-même (encore moins Jésus le Christ) n’a jamais eu l’intention d’ériger!

En étudiant les lettres de Paul, j’ai trouvé que ce que disent les chrétiens à propos de la divinité du christ et son adoration, même Paul ne l’a jamais mentionné et n’a jamais osé le dire :

  1. Paul n’a jamais dit que Jésus est Dieu, mais il a toujours fait de lui un seigneur  après Dieu
  2. Il n’a jamais dit que Jésus et Dieu sont un.
  3. Paul de tarse n’a jamais dit que Jésus est de  même essence que Dieu
  4. Il n’a jamais prononcé la phrase trinitaire « père, fils, saint esprit » et n’a même pas prononcé le mot trinité.
  5. Paul n’a jamais dit que Jésus et Dieu étaient égaux, mais il a toujours défendu que Dieu fût le créateur et que Jésus est envoyé par Dieu.
  6. Il n’a jamais donné a marie aucune divinité et ne l’a jamais proclamée « mère de Dieu « 

Paul et les Apôtres de Jésus

Si Paul a inventé toutes ces innovations dans le christianisme, et qu’il a changé les enseignements du christ, les apôtres de Jésus l’ont ils laissé faire ? Nous allons voir la relation de Paul avec les apôtres et les premiers croyants en Jésus d’abord à travers les écrits de Paul lui-même et ensuite à travers les avis des premiers chrétiens qu’on retrouve dans les témoignages des pères de l’église ou dans les écrits apocryphes.

Bart Ehrman
Bart D. Ehrman, auteur de The New Testament: A Historical Introduction
to the Early Christian Writings et peut-être la voix contemporaine la plus
compétente en la matière nous rappelle que :
« Le point de vue de Paul n’était pas universellement accepté ou, pourrait-on dire, n’était pas même largement accepté, » et qu’il y avait des leaders chrétiens proéminents, y compris le plus proche disciple de Jésus, Pierre, « Qui l’ont contredit avec véhémence à ce sujet et qui considéraient les idées de Paul comme une corruption du message véritable du Christ. »
Ehrman, Bart D. Lost Christianities. pp. 97–98

La relation de Paul aux apôtres à travers les écrits de Paul

Quel était la relation de Paul et des apôtres de Jésus, L’endroit évident pour commencer est avec Paul lui-même. Ses premières lettres sont les premiers documents chrétiens à notre disposition, écrits dans la décennie des années 50 après JC, et ce sont des témoignages de première main. Ils sont nos témoins de l’état des choses entre Paul et les premiers apôtres choisis par Jésus. Pour Paul, cette séparation et cette indépendance, à la fois de Jésus « terrestre », comme il l’appelle, et des apôtres, était un point de fierté et d’authenticité.

La relation de Paul avec les premiers apôtres était sporadique et minimal. Il est catégorique sur ce point, jurant par serment à ses disciples que le message de l’Évangile qu’il a reçu directement du Christ est venu comme une révélation céleste et n’a en aucun cas dérivé de la consultation ou de la réception de l’autorité des apôtres de Jérusalem d’origine (Galates 1: 16-18).

Paul and Jesus: How the Apostle Transformed Christianity by James D. Tabor

Dans les écrits de Paul on peut comprendre combien Paul était irrité de quelques apotres israélites qui enseignaient un évangile différent du sien :

4 Si quelqu’un vient vous annoncer un autre Jésus que celui que nous avons prêché, vous le supportez fort bien ! Vous supportez bien, aussi, de recevoir un autre esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Evangile que celui que vous avez accepté.

5 J’estime cependant n’être en rien inférieur à ces « super-apôtres » !

6 Je ne suis peut-être pas un « brillant orateur », mais je sais au moins de quoi je parle—nous vous en avons donné la preuve à tous égards et en toutes circonstances.

7 Ai-je commis une faute en m’abaissant moi-même pour vous élever en vous annonçant gratuitement l’Evangile de Dieu ?

….

22 Ils sont Hébreux ? Moi aussi. Israélites ? Moi aussi. De la descendance d’Abraham ? Moi aussi.

23 Ils sont serviteurs de Christ ? C’est une folie que je vais dire : je le suis plus qu’eux. Car j’ai travaillé davantage, j’ai été plus souvent en prison, j’ai essuyé infiniment plus de coups ; plus souvent, j’ai vu la mort de près.

2 Corinthiens 11 4-7 et 22-23

Comme déjà cité plus haut, Paul de tarse n’a jamais reçu aucun enseignement de la part des apôtres de Jésus, il ne les a pas accompagné, il n’a vu que pierre et Jacob pour 15 jours, et ce, après 3 ans de son baptême, il revint encore une fois à Jérusalem pour leur présenter ce qu’il prêchait loin d’eux :

Quatorze ans après, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabé, ayant aussi pris Tite avec moi ; 2.2 et ce fut d’après une révélation que j’y montai. Je leur exposai l’Évangile que je prêche parmi les païens, je l’exposai en particulier à ceux qui sont les plus considérés, afin de ne pas courir ou avoir couru en vain.  » Galates 2.1

Qu’avaient dit donc les apôtres ? Paul qui rapporte leurs actes dit :

 » Au contraire, voyant que l’Évangile m’avait été confié pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis, – 2.8 car celui qui a fait de Pierre l’apôtre des circoncis a aussi fait de moi l’apôtre des païens, – 2.9 et ayant reconnu la grâce qui m’avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabé, la main d’association, afin que nous allassions, nous vers les païens, et eux vers les circoncis. 2.10 Ils nous recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres, ce que j’ai bien eu soin de faire.  » 

Galates 2.7

Si ce qu’affirme l’Apôtre Paul est vrai , on peut bien déduire que les apôtres ont éloigné Paul des juifs auquel le christ fut envoyé , quant à l’envoi de Barnabé avec lui il parait que c’est pour l’orienter et le guider alors qu’il se dirige pour prêcher auprès des païens.

Ensuite Paul écrit dans ses lettres l’avis des apôtres et des chrétiens de ses principes et de ce qu’il prêche :

« Tu sais que tous ceux qui sont en Asie m’ont abandonné, entre autres Phygelle et Hermogène. «  

thimothée2 1.15

Les églises ne sont point venues à son aide :

Vous le savez vous-mêmes, Philippiens, au commencement de la prédication de l’Évangile, lorsque je partis de la Macédoine, aucune Église n’entra en compte avec moi pour ce qu’elle donnait et recevait; 

Philippiens 4.15

Paul prévient ses disciples des apôtres et les appelle à l’imiter lui :

«  Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. 3.18 Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j’en parle maintenant encore en pleurant. 3.19 Leur fin sera la perdition; ils ont pour Dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu’aux choses de la terre. « 

 Philippiens3.17

à plusieurs reprises , Paul de tarse s’attaque à ceux parmi les chrétiens qui sont contre lui et sa doctrine :

Et cela, à cause des faux frères qui s’étaient furtivement introduits et glissés parmi nous, pour épier la liberté que nous avons en Jésus Christ, avec l’intention de nous asservir. 2.5 Nous ne leur cédâmes pas un instant et nous résistâmes à leurs exigences, afin que la vérité de l’Évangile fût maintenue parmi vous. 

Galates 2.4

La Réaction de Barnabé :

Paul et Barnabé se disputèrent et séparèrent, Barnabé rentre à chypre et Paul continue ses voyages, la bible affirme que Paul et Barnabé se sont disputés car Paul n’était pas d’accord pour emmener marc avec eux :

Mais Paul jugea plus convenable de ne pas prendre avec eux celui qui les avait quittés depuis la Pamphylie, et qui ne les avait point accompagnés dans leur oeuvre. 15.39 Ce dissentiment fut assez vif pour être cause qu’ils se séparèrent l’un de l’autre. Et Barnabas, prenant Marc avec lui, s’embarqua pour l’île de Chypre. 

Actes 15.38

On peut bien dire que les apôtres de Jésus ont combattu les enseignements de Paul de tarse et l’ont contredit, la meilleure preuve est la disparition de leurs traces du christianisme après l’apparition de Paul, leurs écritures ont disparu et furent combattues .

Paul de tarse et les apôtres dans les écrits judéo-chrétiens

Paul : L’ennemi de Dieu selon les nazaréens

Les successeurs des apôtres , qui constituent ce qu’on appelle aujourd’hui le Judéo-Christianisme, ceux qui croyaient en Jésus et continuaient à se considérer comme Juifs en pratiquant la loi de Mois, ont pris un chemin différent de celui du christianisme Paulinien , parmi eux les Nazaréens, les ébionites , Eisenman nous informe que les Ébonites – les descendants de la Communauté Chrétienne de Jacques à Jérusalem – considéraient Paul comme « un apostat de la Loi. » À propos des Ébonites, il écrit :


Ils sont certainement la communauté qui tient la mémoire de
Jacques dans la plus haute estime, tandis qu’ils considéraient Paul comme « l’Ennemi » ou l’Antéchrist … Une telle position n’est pas sans parallèle dans des passages cruciaux de la lettre au nom de Jacques dans le Nouveau Testament. Nous avons déjà démontré que cette lettre, en
répondant à un quelconque adversaire qui croyait qu’Abraham était
justifié seulement par la foi, dit qu’en se faisant lui-même « un ami de
l’homme, » cet adversaire s’est transformé en « l’Ennemi de Dieu. » La
terminologie « Ennemi » est aussi connue dans la « parabole de l’ivraie » de
Matthieu 13: 25-40, peut-être la seule parabole anti-pauline dans les
Evangiles, où un « Ennemi » sème « l’ivraie » parmi les bonnes graines. A la
« récolte » l’ivraie sera déracinée et jetée dans le feu.

Eisenman, Robert and Michael Wise. The Dead Sea Scrolls Uncovered. 1993. Penguin Books. pp. 163, 184,
212–8

Pierre parlant de Paul : L’homme qui est mon ennemi

Portrait imaginé de jacques Le Juste frère de Jésus , par El Greco
Le fait que Flavius Josèphe et d’autres aient considéré la destruction romaine de Jérusalem comme une vengeance divine pour la mort de Jacques, qui a été tué vers 66 après J.-C. juste avant la révolte juive contre Rome, vous dit tout ce que vous devez savoir sur son importance.

Parmi les plus anciens écrits des chrétiens primitifs on retrouve les écrits de Clément, ou ce qui est appelé : les pseudo-clémentines, il est considéré comme l’un des documents les plus précieux du Christianisme Primitif. Il constitue une des meilleures sources pour la connaissance du Judéo-Christianisme Antique, dans cet écrit se trouve une lettre envoyée de Pierre apôtre de Jésus, à Jacques frère de Jésus et chef de l’Église de Jérusalem, voici un extrait de ce texte (entre parenthèse des commentaires ajoutés ou des références) :

Et je le sais, n’étant moi-même pas un prophète, mais en voyant déjà le commencement de cette malfaisance. 5 Car certains parmi les nations ont rejeté la Prédication conforme à la Loi qui était la mienne, pour adopter un enseignement contraire à la Loi , les sornettes de l’homme qui est mon ennemi. 6 Et cela, de mon vivant : certains ont entrepris de travestir mes paroles par des interprétations artificieuses pour abolir la Loi (2 Pierre 3 : 16), 7 en prétendant que moi-même, je pensais ainsi, même si je ne le proclamais pas ouvertement. Loin de moi pareille attitude !

8 Car cela serait agir contre la Loi d’Élohim qui a été dite à travers Moshé (Moïse), et dont notre Seigneur a attesté l’éternelle validité. 9 Car il a dit  : « Le ciel et la terre passeront ; mais pas un iota ni un signe de la loi ne passera.» (Matthieu 5 : 18) Et cela dit-il pour que tout soit accompli.

10 Mais ces hommes, déclarant connaître, je ne sais comment, mes pensées, entreprennent d’expliquer mes paroles qu’ils entendirent de moi plus intelligemment que moi qui les ai dites, racontant à leurs apprentis que ceci est ce que j’ai voulu dire, que je n’ai moi-même en effet jamais pensé. 11 Mais si, alors que je suis encore en vie, ils osent me dénaturer ainsi, combien plus ceux qui viendront après moi !

Chapitre 3

1 Ainsi, pour qu’une telle chose n’arrive pas, j’ai considéré approprié et je t’ai demandé de ne communiquer les livres de mes prédications à personne ni de notre nation ni d’une autre nation sans épreuve probatoire, 2 mais si quelqu’un s’avérait et fut jugé digne, alors confie-les lui, selon le mode de Transmission dont Moshé (Moïse) délivra ses Livres aux 70 qui succédèrent à sa chaire. 3 Et qu’ils gardent la foi, et propageant partout la Règle de la Vérité, expliquant toutes choses selon notre Tradition (Néhémie 8 : 8). 4 Et qu’ils ne soient pas traînés vers le bas par l’ignorance, en étant attirés dans l’erreur par les conjectures de la pensée (Jacques 1 : 22), et qu’ils n’entraînent pas les autres dans le même trou de perdition (2 Timothée 3 : 13).

5 Je t’ai révélé ces choses qui me paraissent bonnes, et ce qui te paraît bon, mon seigneur, exécute-le convenablement. Au revoir.

Epitre de Pierre à Jacque chapitre 2-3

Nous avons ici un témoignage attribué à l’un des apôtres de Jésus sur la manière dont ses paroles ont été transformées et adaptées par Paul est ses successeurs afin d’abolir la loi, la lecture des épitres de Paul et surtout des actes de Luc permettent de voir l’ampleur de cette entreprise, Paul et Luc ont essayé de montrer que Pierre était de leur côté et qu’il avait validé et accepté les innovations qu’ils ont introduites dans la doctrine que prêchait Jésus. Tout cela était fait du vivant de Pierre, après sa mort, ce fut encore pire exactement comme il l’avait prédit : « Mais si, alors que je suis encore en vie, ils osent me dénaturer ainsi, combien plus ceux qui viendront après moi ! » , cette même conclusion est faite par Bart Erhman dans son commentaire sur la lettre de pierre :

La Loi de Moïse, par conséquent, doit toujours être observée par les Juifs et les gentils. Cela suffit pour reconnaître de quel « ennemi » de Pierre il s’agit, le seul qui s’oppose à cette vision des choses « parmi les gentils ». L’apôtre Paul se dépeint constamment lui-même comme l’apôtre des gentils et insiste pour qu’ils n’observent pas la Loi (Galates 2,15 ; 5,2-5). Comme pour celui qui peut avoir soutenu que Pierre lui-même poussait « à la dissolution de la Loi », on n’a pas besoin de chercher loin : le livre des Actes du Nouveau Testament, que l’on dit avoir été écrit par le compagnon de voyage de Paul, Luc, dépeint Pierre comme prenant justement cette position (Actes 15,10-11).

Malgré ses efforts, Paul et les Actes furent finalement intégrés au canon orthodoxe, alors que pour cet auteur ce sont des textes hérétiques. Cet écrit pseudo-clémentin, ensuite, paraît inclure une polémique ébionite contre la position adoptée par le christianisme proto-orthodoxe.

Bart Ehrman , les christianismes perdus P287

L’apôtre Paul dans L’islam

Paul n’étant cité nulle part dans le Coran ou dans les Paroles du prophète Mohammed sws , pourquoi les musulmans s’acharnent ils sur Paul , pourquoi le considerent ils comme un faux apotre ?

Il y a deux raisons qui font que les musulmans cnsidèrent que Paul était un faux apotre :

  • La première est que nous savons par le Prophète Mohammed sws qu’il n’y a eu aucun prophète entre Jésus et Mohammed , et donc quiconque ayant prétendu avoir reçu une révélation divine et ayant vécu entre Jésus et Mohammed , nous avons la certitude que c’est un faux prophète « Rapporté Abu Huraira: J’ai entendu l’apôtre d’Allah dire: «Je suis le plus proche de tous les homme du fils de Marie, et tous les prophètes sont des frères paternels, et il n’y a pas eu de prophète entre moi et lui (c’est-à-dire Jésus).»Rapporté Par Boukhari et Mouslim
  • La deuxième raison est que l’étude des lettres de Paul et de ses successeurs montre clairement que Paul s’était égaré du message initial de Jésus, en abolissant la loi, en appelant Jésus fils de Dieu Paul fait clairement partie de ceux qui ont transformé le message du christ et dont parle le coran.

Le coran prévient toutefois les gens du Livre , les chrétiens en particulier de ne pas suivre des personnes comme Paul dans leur égarement :

Le Coran Sourate 5-La table servie (Al-Maidah) Verset 77 :
        
Dis: «O gens du Livre, n’exagérez pas en votre religion, s’opposant à la vérité. Ne suivez pas les passions des gens qui se sont égarés avant cela, qui ont égaré beaucoup de monde et qui se sont égarés du chemin droit.
قُلْ يَا أَهْلَ الْكِتَابِ لَا تَغْلُوا فِي دِينِكُمْ غَيْرَ الْحَقِّ وَلَا تَتَّبِعُوا أَهْوَاءَ قَوْمٍ قَدْ ضَلُّوا مِن قَبْلُ وَأَضَلُّوا كَثِيرًا وَضَلُّوا عَن سَوَاءِ السَّبِيلِ

Paul de tarse était il sincère

Nous avons donc Un paul qui prétend avoir recu une révélation divine , toutes les preuves disent que c’est un faux prophète , mais la question qu’on se pose , était il sincere ? savait il à tout instant qu’il mentait à propos du christ ou bien était il lui aussi trompé , il y a deux hypotheses :

  • La première est que Paul était un menteur et qu’il savait qu’il mentait .
  • La deuxième : Paul était trompé par Satan .

Hypothese 1 : Paul était un menteur prémédité

C’est l’hypothèse qui me semble la plus logique , car en lisant les lettres de Paul on se rend compte que le mensonge ne lui est pas étranger et qu’il n’hesiterait pas à mentir si cela arrange ses plans :

Et si, par mon mensonge, la vérité de Dieu éclate davantage pour sa gloire, pourquoi suis-je moi-même encore jugé comme pécheur 

Romains 3.7

Il n’hésitait pas non plus à maquiller son message , à changer de face selon son interlocuteur :

9.20 Avec les Juifs, j’ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi (quoique je ne sois pas moi-même sous la loi), afin de gagner ceux qui sont sous la loi; 9.21 avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi (quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ), afin de gagner ceux qui sont sans loi. 

Actes 9.20
Représentation de Paul à Athènes, voyant qu’ils adoraient la statue d’un Dieu inconnu il leur dit qu’il est venu leur annoncer ce même Dieu inconnu (actes 17.23)

En effet, Il circoncit son disciple pour tromper les juifs (sachant qu’il combattit la circoncision), puis il se moqua des païens adorateurs de statues à Athènes ,voyant qu’ils adoraient la statue d’un Dieu inconnu il leur dit qu’il est venu leur annoncer ce même Dieu inconnu (actes 17.23), voyant que leurs poètes disaient qu’ils sont de la race de Dieu, il leur dit qu’ils sont de la race de Dieu

Hypothese 2 : Paul est trompé par Satan

On sait par le coran que Les Diables peuvent faire des révélations à certaines personnes , mais que certaines personnes doivent correspondre à des critères précis, il faut être un menteur, un calomniateur, un pécheur, incluant :

Le Coran Sourate 26-Les poètes (As-Shuaraa) Versets 221-223 :
        
Vous apprendrai-Je sur qui les diables descendent?
هَلْ أُنَبِّئُكُمْ عَلَىٰ مَن تَنَزَّلُ الشَّيَاطِينُ
        
Ils descendent sur tout calomniateur, pécheur.
تَنَزَّلُ عَلَىٰ كُلِّ أَفَّاكٍ أَثِيمٍ
        
Ils tendent l’oreille… Cependant, la plupart d’entre eux sont menteurs.
يُلْقُونَ السَّمْعَ وَأَكْثَرُهُمْ كَاذِبُونَ

La vie de Pal indique qu’il correspond bien a ces critères donc cette hypothèse n’est pas à écarter même si la première hypothèse (que Paul a tout simplement forgé l’histoire de la révélation) reste la plus plausible.

En conclusion

Ce que Paul proclamait comme « Chrétienté » était pure hérésie qui ne pouvait être basée ni sur la foi juive ou Essène, et non plus sur l’enseignement du Rabbin Jésus. Mais comme Schonfield le dit, »L’hérésie Pauline devint les fondations de l’orthodoxie chrétienne et l’Église légitime a été désavouée comme hérétique. » Lehmann, Johannes. 1972. The Jesus Report p. 128


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer